français / english / 创瞰巴黎

Faut-il réguler l’intelligence artificielle?

Science and Technology May 25th, 2017, Jia Kai & Tao Tong / Visiting Scholar, Université de California à Davis & Cofondateur de Komolstar

De Stephen Hawking à Elon Musk, les appels au durcissement de la réglementation sur le développement de l’intelligence artificielle se multiplient. Sur le fond, il s’agit de mettre en place des réglementations efficaces, sans imposer de restrictions trop agressives sur une réalité dont la menace n’est, pour l’heure, que de l’ordre du fantasme. Le débat sur la réglementation ne se réduit pas à un simple bilan des avantages et des inconvénients de cette technologie. Il s’agit de comprendre puis de contenir les menaces potentielles.

Les plateformes du futur

Industries May 24th, 2017, Dan Abelow / Inventeur, consultant en technologie et auteur

La concurrence, à l’ère numérique, est d’une intensité inouie. Pour défendre ses positions, une entreprise s’affronte désormais à des stratèges contrôlant des plateformes d’un milliard d'utilisateurs. Cependant une nouvelle rupture pourrait aboutir à un renversement de la pyramide, remettant ces utilisateurs au centre du jeu au lieu de les manipuler. L’avènement d’un nouvel écosystème d’entreprises « people first » serait une bonne nouvelle pour tout le monde. Quelle forme prendrait-il ? A-t-il des chances de se réaliser ?

Superalliages: la métallurgie à la frontière technologique

Science and Technology May 19th, 2017, Nathalie Bozzolo / Professeur titulaire de la chaire industrielle ANR-Safran Opale, Mines ParisTech PSL Research University

Étudier les métaux à l’échelle mésoscopique, c’est à la fois une percée scientifique majeure et un enjeu de compétitivité pour la filière aéronautique. Une équipe de Mines ParisTech est à l’origine de ce changement d’échelle, qui permet des progrès considérables en termes de maîtrise industrielle.

Aérogels de silice: les super-isolants de demain?

Science and Technology May 12th, 2017, Patrick Achard / Directeur de recherche, Persee (Centre Procédés, énergies renouvelables et systèmes énergétiques, Mines ParisTech PSL Research University)

Les aérogels ressemblent à des morceaux de nuage. Cette famille de matériaux nanostructurés, d'une étonnante légèreté, est enfin sortie des labos pour passer en phase d'exploitation industrielle. Connus depuis les années 1930, ils ont pris leur essor il y a une trentaine d'années: trois décennies éprouvantes et passionnantes pour les chercheurs qui s'y sont consacrés. Mais la persévérance a fini par payer.

Des nuages au cloud: comment le rayonnement solaire est devenu un service en ligne

Industries May 10th, 2017, Thierry Ranchin / Professeur à Mines ParisTech PSL Research University, Directeur du Centre Observation, Impacts, Energie

SoDa, pour SOlar radiation DAta, est un fournisseur de données et de services en ligne sur le rayonnement solaire. C'est à la fois une plateforme guidée par les besoins de ses utilisateurs, un élément-clé de plusieurs réseaux institutionnels internationaux, et l'aventure de deux générations de chercheurs, attentifs aux opportunités qui surgissent dans les interstices des grandes disciplines.

En Europe ou aux États-Unis, les gens se demandent comment ils faisaient avant Amazon, avant Uber… Je veux que nos clients pensent la même chose pour Jumia, glisse le cofondateur de la première licorne africaine.

La théorie C-K, ou comment modéliser la créativité

Science and Technology April 28th, 2017, Pascal Le Masson / Professeur à Mines ParisTech PSL Research University, directeur adjoint du Centre de gestion scientifique

La théorie C-K, ce sont des méthodes aujourd'hui largement déployées dans le monde industriel, ayant contribué à des succès majeurs. C'est surtout une percée théorique, qui a révolutionné notre façon d'aborder la conception.

Morts de désespoir: un autre regard sur l’Amérique de Trump

Society April 24th, 2017, Angus Deaton / Professeur d'économie et d'affaires internationales à Princeton University, Prix Nobel d'économie 2015

Angus Deaton a consacré une partie de ses recherches à un problème négligé, la crise sanitaire qui touche les ouvriers blancs d'âge moyen aux États-Unis. Cette population connaît une forte augmentation de son taux de mortalité, que l'on n’observe pas chez les Afro-Américains, les Hispano-Américains, ou plus généralement dans les autres pays développés. Deaton évoque des morts de désespoir. Ce phénomène trouve sa principale explication dans les transformations du marché du travail, mais il implique de nombreux aspects de la vie. Il n'est pas étranger non plus à la montée du populisme aux États-Unis.

De quoi Facebook est-il le nom?

Society April 19th, 2017, Benjamin Hoffmann / Maître de conférences en littérature, Ohio State University

De Facebook est-il le nom? De l'avènement d'une société qui est l'image inversée de celle que le réseau social prétend promouvoir. Non pas une société de l'échange démocratique, où les individus échangeraient au sein d'une agora virtuelle des arguments opposés, mais une société où s'accentuent les antagonismes et s'accusent les différences dans une juxtaposition d'espaces cloisonnés; non pas une société du libre partage de l'information mais de l'exploitation commerciale des données que nous livrons chaque fois que nous visitons Facebook. Faut-il se détourner de ce réseau social et de tous ceux qui reprennent son paradigme?

Le contrôle quantique. Quand l’automatique vient en aide à la physique quantique expérimentale

Science and Technology April 11th, 2017, Pierre Rouchon / Professeur au Centre automatique et systèmes de Mines ParisTech PSL Research University

En septembre 2011, Nature publiait un article sur la première réalisation expérimentale d'un feedback reposant sur l'état quantique du système à contrôler. Une percée qui ouvre de nombreuses perspectives : la possibilité de contrôler en temps réel des états typiquement quantiques sans les perturber dégage des voies nouvelles, aussi bien du côté de la recherche fondamentale que des applications pratiques. À côté des spécialistes de mécanique quantique réunis autour de Serge Haroche, l'expérience a été menée à bien grâce à la complicité d'autres disciplines. Récit d'une rencontre.

Vers une philosophie de la donnée

Science and Technology April 10th, 2017, Bruno Teboul / Senior VP, Science & Innovation, Groupe Keyrus

La numérisation du monde a pour conséquence de placer les données numériques au centre des échanges économiques et sociaux. Nous produisons une quantité croissante de données, que des technologies de plus en plus sophistiquées permettent de faire circuler, de sécuriser, d'analyser. Une économie de la donnée tente de rendre compte de la valeur de ces opérations. Des politiques de la donnée sont mises en œuvre par les États et les grandes corporations. Un business se développe, notamment autour du Big Data. Mais la nature précise de la donnée reste floue. Une approche philosophique, comme celle menée par Luciano Floridi, peut en affiner la définition.

La taxe au profit ajouté, une révolution américaine dans l’impôt sur les sociétés

Business April 7th, 2017, François Meunier / Président, Alsis Conseil, professeur associé de finance, ENSAE ParisTech

Les États-Unis, à l'initiative des Républicains de la Chambre des représentants, ont le projet de faire baisser le taux d'impôt sur les sociétés (IS) à 20%, au lieu des 35% aujourd'hui, un pas de plus dans la compétition fiscale entre les pays. L'Administration Trump semble soutenir ce projet, le président ayant même parlé de baisser le taux à 15%. Cette baisse, si inquiétante qu'elle soit pour les partenaires commerciaux des États-Unis, n'est pourtant pas le trait le plus important de la réforme. Il s'agit en fait d’un projet radical, visant à donner à l'IS des caractéristiques propres à une taxe qui n'existe pas aux États-Unis, sans doute l'impôt le plus novateur et le plus prisé des gouvernements, apparu dans la seconde moitié du 20e siècle : la TVA.

Politique climatique: le Brexit aura-t-il des conséquences?

Society April 5th, 2017, Jan Svoboda / Département de géographie, Université de Bristol, Royaume-Uni

Au cours de ces dernières années, le Royaume-Uni a été l'un des pays les plus actifs de l'Union européenne dans les discussions relatives à la lutte contre le changement climatique. Certaines mesures adoptées avec succès à Londres ont même été présentées devant la Commission européenne en vue d'être reprises par les autres membres de l'UE. Mais le 23 juin 2016, les électeurs britanniques se prononçaient en faveur d'une sortie de l'Union, et le 30 mars le Premier ministre Theresa May a déclenché le processus. Comment cette décision affecte-t-elle la politique climatique au Royaume-Uni? Et en Europe?

Digital labor: les limites d’une pensée critique

Society April 4th, 2017, Dominique Cardon / Professeur à Sciences Po/Medialab, chercheur associé au Centre d'études des mouvements sociaux, EHESS/PSL Research University

Dans l'analyse et la compréhension d'Internet, la position de la sociologie doit être défendue: face à la tendance à l'économisation généralisée, elle offre des ressources et des références qui permettent de varier les points de vue, de considérer les pratiques sous un angle différent. Cette différence est salutaire. Mais dans le regard qu'elle porte sur Internet, la sociologie est elle-même un espace de débat et, osons le dire, de contradictions. Le digital labor en offre une illustration éclairante.

Un nouveau paradigme en R&D: mettre la brevetabilité au cœur de la stratégie

Business March 28th, 2017, Olga Kokshagina / Innovation Manager, STIM, chercheure associée, Chaire de Design Theory et méthodes pour l'innovation, Mines ParisTech PSL Research University

Les brevets représentent des actifs stratégiques en théorie, mais en pratique ils sont encore traités comme une activité secondaire. Et s'ils n'étaient pas des résultats, mais au contraire un moyen de penser l’avenir de votre entreprise? Encore faut-il se doter d’une méthode rigoureuse pour concevoir les brevets. L'industrie des semi-conducteurs en a expérimenté une, avec succès : C-K Invent.

Les politiques de rémunération au sein des startups sont souvent laissées à l'improvisation, alors que ce sujet sensible entre tous devrait être traité rigoureusement. Pas seulement parce qu'elles constituent souvent le principal poste de charges, mais aussi et surtout parce qu'entre fidélisation, incitation, sentiment de justice, elles sont des facteurs de performance et de cohérence au sein des équipes. Comment s'y prendre? Voici quelques principes.

A côté des salaires, actions et stock options forment le second pilier de la politique de rémunération dans les startups. La quantité d'actions distribuées est fonction de plusieurs variables, mais elle est principalement liée à l'attractivité de votre entreprise, au caractère stratégique de la fonction occupée par l'employé, et par la difficulté que vous auriez à le remplacer. A côté de la dimension individuelle et du jeu des incitations personnalisées, il a aussi l'aspect collectif. Comment concilier l'efficacité économique et l'esprit de justice?

Des entreprises comme les autres? Une enquête sociologique sur des startups françaises

Society March 21st, 2017, Michel Grossetti / Directeur d'études à l'EHESS PSL Research University, Laboratoire LISST

Les jeunes entreprises innovantes font l'objet d'une mythologie de l'innovation qui a ses exemples classiques, ses lieux (MIT, Silicon Valley), ses théoriciens (Joseph Schumpeter et à sa suite l'économie de l’innovation), ses héros (d'Edison à Mark Zuckerberg). Mais derrière cette mythologie il y a une réalité. Qu'en dit la sociologie?

Révolution numérique et médecine 5P

Society March 17th, 2017, Julien Damon / Professeur associé à Sciences Po, président d’Éclairs

Dans le domaine de la santé, la révolution numérique tient en deux sujets : le big data (les données massives de santé) et la e-santé (les outils digitaux appliqués au domaine médical). La massivité et la disponibilité des données s'imposent comme un fait d'évidence. Ces données sont le support de la médecine de demain. Il en ressort une médecine préventive, prédictive, participative, personnalisée, pertinente.

L’impression 3D révolutionne aussi la contrefaçon

Business March 13th, 2017, Kimiya Shams / Conseillère juridique, Devialet

L'impression 3D sera peut-être une révolution des modes de production, permettant la personnalisation de masse et une redéfinition en profondeur des rôles respectifs de l'industrie et des consommateurs. Mais pour l'heure elle ouvre surtout un boulevard aux faussaires. Pire: elle pourrait se traduire par une ouverture du métier de contrefacteur à de nouveaux acteurs - une ubérisation de la contrefaçon!

www.parisinnovationreview.com

This content is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License
You are free to share, copy, distribute and transmit this content

Logo creative commons

5 quai Voltaire 75007 Paris, France - Email : contact@parisinnovationreview.com / Landline : +33 1 44 50 32 89