français / english / 创瞰巴黎

Panorama des énergies marines renouvelables

Industries June 19th, 2017, Jean Dubranna / Ingénieur de recherche, Centre observation, impacts, énergie, Mines ParisTech PSL Research University

Vents et courants marins, amplitude des marées, houle, et même gradients verticaux de température ou encore pression osmotique en jouant sur la différence de salinité, les énergies marines renouvelables offrent un potentiel encore peu exploité. Ont-elles un avenir à moyen terme? Des acteurs industriels en font le pari.

Qualité de l’air et transition énergétique: le cas français

Society December 10th, 2016, Jean-Luc Legoupil / Président, Renard Engineering and Communication

Les émissions de polluants atmosphériques ont considérablement baissé en France depuis 1990. Mais de nombreux progrès restent à accomplir, surtout en ville, dans les zones industrielles et aussi paradoxalement dans les campagnes: ces polluants sont devenus moins visibles et plus subtils, et se déplacent au gré des vents et au-delà des frontières. Dans ce domaine, une analyse scientifique rigoureuse est nécessaire pour permettre d'affecter nos moyens collectifs et individuels aux actions réellement les plus efficaces pour notre bien-être.

Comment calculer l’impact environnemental des énergies renouvelables?

Science and Technology October 21st, 2015, Isabelle Blanc / Maître de recherche à Mines ParisTech, PSL Research University

L'essor des renouvelables depuis le début des années 2000 devrait se poursuivre et s'amplifier dans les décennies à venir. Elles modifieront substantiellement le bouquet électrique du futur et on espère qu'elles limiteront les impacts environnementaux associés à la production d’électricité. Il est donc indispensable d'étudier l'empreinte environnementale des différentes filières de production.

Stockage de l’électricité: le pari d’Elon Musk est-il tenable?

Industries July 10th, 2015, Vincent Champain & Vincent Schächter / Directeur des opérations France, General Electric & Directeur R&D, Total Energies Nouvelles

Avec le Powerwall de Tesla, c'est la première fois qu'une solution de stockage électrique individuelle de masse fait son apparition. L'équation économique est-elle solide? Cette solution présente-t-elle réellement un intérêt écologique? Deux spécialistes en discutent.

Les limites avérées des efforts individuels, la difficulté de faire vivre des dynamiques collectives, font de la transition énergétique une gageure, dès lors qu'on l'approche par la consommation. Heureusement, des technologies changent la donne et permettent dès aujourd'hui de donner de l'intelligence à notre consommation. Mais quelle intelligence: celle des machines, celle des fournisseurs d'électricité, la nôtre? Et une intelligence au service de quel objectif?

Comme on l'a vu dans un article précédent, la figure du consom'acteur a ses limites : ce n'est pas en mobilisant la bonne volonté des individus (ou à l'inverse en les culpabilisant) que l'on modifie les grands équilibres énergétiques. Faut-il alors s'en remettre aux décisions technocratiques, ou aux solutions proposées par des entrepreneurs audacieux à la Elon Musk? S'il s'agit de favoriser un nouveau mode de vie, plus sobre, on peut aussi faire confiance à l'imagination sociale, aux dynamiques du partage et de la mutualisation.

Qui seront les acteurs de la transition énergétique? Si le monde industriel et les grands énergéticiens y auront bien sûr toute leur part, les consommateurs devront eux aussi jouer un rôle. Peuvent-ils vraiment faire la différence? Oui. Mais pas en mettant le chauffage à 17.

Les énergies renouvelables seront-elles bientôt rentables?

Industries April 24th, 2015, Michel Cruciani / Chargé de mission, Centre de géopolitique de l'énergie et des matières premières (CGEMP, Université Paris-Dauphine)

L'éolien et le solaire prennent une place significative dans les mix électriques des pays développés. Comment ont-ils réussi leur percée? Les pays européens offrent différents modèles. Mais tous ces modèles ont leurs limites: la transition d'une économie de subvention à une logique de marché est une affaire complexe. Les énergies renouvelables seront-elles bientôt rentables?

Série Transition énergétique – Quel avenir pour l’hydrogène et les piles à combustible?

Science and Technology March 23rd, 2015, Hélène Pierre / Responsable de marché Villes et territoires au Centre recherche et innovation gaz et énergies nouvelles, direction Recherche et technologies, GDF Suez ; trésorière de l'Association française pour l'hydrogène et les piles à combustible (Afhypac)

Transformer l'électricité en hydrogène pour pouvoir la stocker puis l'utiliser sous forme de gaz ou de carburant ou en la transformant à nouveau en énergie et en chaleur grâce à une pile à combustible, voilà les promesses de la filière. Les avantages sont nombreux: stockage de l'électricité produite par les énergies renouvelables, mélange avec du gaz naturel, alimentation des véhicules électriques… mais les défis à relever le sont aussi pour installer durablement l'hydrogène dans le paysage énergétique. Des actions sont en cours pour relever ces défis. Tour d'horizon!

Les enjeux de la maîtrise industrielle dans la filière nucléaire

Industries March 20th, 2015, Hervé Machenaud / Président de l'édition chinoise de Paris Innovation Review

On n'imagine pas que l'industrie puisse laisser la place à l'approximation. Son mot d'ordre est la fiabilité. C'est d'autant plus vrai dans les métiers où l'on rend un service au public, comme l'électricité: il faut pouvoir compter sur le producteur, à tout moment de la journée et de l'année. Cela devient même absolument crucial dans la filière nucléaire, pour garantir une exploitation durable, en toute sûreté, des centrales. Maîtriser industriellement l'outil est donc une condition nécessaire de la performance technique et économique de la filière nucléaire. Au cœur de son modèle industriel: l'ingénierie.

Augmentation de la consommation d'énergie dans le monde, raréfaction des énergies fossiles, changement climatique, nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre… Le développement de nouvelles filières énergétiques, renouvelables et peu ou pas émettrices de gaz à effet de serre, s'impose. Face à cette inévitable transition énergétique, la fusion nucléaire pourrait trouver sa place, à condition de faire la preuve de sa faisabilité et de pouvoir passer au stade de la production industrielle. C'est l'enjeu de l'installation de recherche internationale ITER, en cours de construction à Cadarache, dans le sud de la France.

Les ambiguïtés de la transition énergétique

Society December 30th, 2014, Philippe Chalmin / Professeur d'histoire économique, Université Paris Dauphine, PSL Research University

Si à long terme la transition énergétique apparaît comme une évidence et une nécessité, à court et moyen terme la situation est beaucoup plus confuse. La transition énergétique a commencé, et elle continuera. Mais si l'on cherche à dresser un tableau d'ensemble ce sont les ambiguïtés et les incertitudes qui dominent.

Contre les coûts de production, la guerre fait rage dans les entreprises du monde entier. Certaines ont dans leur jeu un atout décisif : l'efficacité énergétique de leurs flottes de véhicules. Cette efficacité s'intègre de plus en plus dans la performance « augmentée » dont les firmes aiment se prévaloir auprès de leurs actionnaires, de leurs clients, de leurs fournisseurs, des analystes et des agences de notation. Certaines se sont lancées plus vite que d'autres dans cette chasse au gaspillage. Les Etats-Unis, un pays continent aux dimensions colossales, se prêtent particulièrement bien à l'exercice des économies d'échelle. De grands transporteurs, comme UPS ou FedEx, réalisent des prouesses, mais c'est surtout le distributeur Wal-Mart qui retient l'attention. Il a été désigné à plusieurs reprises par Barack Obama lui-même comme le modèle à suivre en matière de sobriété énergétique.

L’introuvable mix énergétique idéal

Society June 29th, 2014, Alain Grandjean / Associé, Carbone 4

Le mix énergétique, c'est la répartition des différentes sources d'énergies primaires consommées pour la production des types d'énergie utilisés dans un pays donné. Pour différentes raisons allant de la disponibilité des ressources aux politiques de lutte contre le changement climatique, les mix énergétiques nationaux sont appelés à évoluer dans les prochaines décennies. Mais le poids de l'histoire ainsi que les coûts politiques et économiques de cette évolution la rendent difficile. Quelles sont les pistes les plus sérieuses?

L’enjeu des réseaux électriques dans la transition énergétique

Industries May 31st, 2014, Dominique Maillard / Président, RTE (Réseau de transport d'électricité)

Les premières lignes de haute et très haute tension se sont d'abord développées autour de moyens de production centralisés, hydraulique et thermique, puis nucléaire. Les besoins de consommation des zones urbaines et industrielles ont ensuite guidé le tracé de nouvelles lignes. Avec la croissance des renouvelables, ce sont de nouvelles logiques qui émergent. Elles contraignent le réseau à évoluer, mais mettent en lumière son rôle essentiel dans la transition énergétique.

En matière énergétique, l'Europe est un remarquable laboratoire du monde de demain, de ses promesses et de ses difficultés. La création d'un marché unifié de l’énergie et le développement mal contrôlé des renouvelables intermittentes se traduisent aujourd'hui par un bouleversement du fonctionnement des marchés. Pas facile de concilier deux agendas, surtout quand la Commission et les Etats-membres tirent à hue et à dia. Une analyse sans concession par un spécialiste du secteur.

Centrales immergées: un autre avenir pour le nucléaire?

Industries November 15th, 2013, Bernard Planchais / Directeur général délégué, DCNS

Les petits réacteurs modulaires sont aujourd'hui considérés comme une voie d'avenir du nucléaire, notamment pour les pays en développement et les zones isolées. Certaines de ces mini-centrales sont destinées à être immergées, ce qui reconfigure complètement l'équation des coûts, des risques et des avantages. L'industrie navale de défense, qui maîtrise à la fois les technologies marines et celles du nucléaire, est sur les rangs.

La politique allemande de l'énergie, au lendemain de Fukushima, a pris un tournant, l'Energiewende, accélérant un processus engagé au début des années 2000 : abandon du nucléaire et recours massif aux énergies renouvelables. Une initiative audacieuse, mais qui a de sérieux effets de bord.

Solaire photovoltaïque : crise du présent et technologies du futur

Science and Technology April 19th, 2013, Didier Roux / Membre de l’Académie des sciences, de l’Académie des technologies, directeur de la recherche et de l'innovation, Saint-Gobain

Le solaire est-il l'énergie du futur ? L'essor du gaz naturel et la crise traversée par l'industrie photovoltaïque depuis 2011 invitent à se méfier des prédictions trop optimistes. Mais le virage stratégique de la Chine, d'une part, et les promesses des nouvelles générations de cellule, d'autre part, pourraient changer la donne. Il faut donc considérer avec attention les dynamiques économiques et technologiques sous-jacentes.

L’avenir du nucléaire passe-t-il par les centrales à sels fondus ?

Science and Technology March 12th, 2013, Daniel Heuer / Directeur de recherche, Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (Grenoble)

Meilleure utilisation des ressources, réduction des déchets, sécurité améliorée... Les réacteurs de génération IV, présentés comme le futur de la filière nucléaire, suscitent beaucoup d'espoirs. Encore à l’étude, ils pourraient succéder un jour aux réacteurs de type EPR (« génération III »), eux-mêmes plus performants que les réacteurs à eau pressurisée du parc nucléaire actuel. Daniel Heuer travaille sur l'un des six concepts retenus en 2008 par le Forum international génération IV, qui a fixé les grandes orientations en la matière : le réacteur à sels fondus, associé au cycle thorium. Quels sont précisément les avantages de cette nouvelle technologie ? Va-t-elle trouver sa place dans la filière ?

www.parisinnovationreview.com

This content is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License
You are free to share, copy, distribute and transmit this content

Logo creative commons

5 quai Voltaire 75007 Paris, France - Email : contact@parisinnovationreview.com / Landline : +33 1 44 50 32 89