français / english / 创瞰巴黎

Depuis quelques années, on voit émerger de nombreuses initiatives qui visent à utiliser les technologies numériques pour améliorer, voire renouveler, la démocratie. Ce sont les civic techs ou technologies civiques. Face à la crise que traversent les démocraties occidentales, elles visent à remettre le citoyen au cœur des processus démocratiques, en l'informant mieux, en lui permettant une plus grande participation et en lui donnant plus de pouvoir, et à contribuer à une plus grande transparence dans les affaires publiques.

La démocratie est-elle un marché comme un autre ? Peut-on bâtir un modèle économique pérenne sur des outils numériques dont l'objectif est de remettre le citoyen au centre du jeu démocratique ? Les interrogations sont très nombreuses pour cet écosystème en plein développement.

Si les civic techs sont indéniablement porteuses de solutions à la crise démocratique, elles ont aussi leurs limites. Bien que certaines touchent plusieurs millions de personnes, beaucoup peinent à remplir l'un de leurs objectifs premiers, à savoir élargir véritablement la participation à la vie démocratique.

Le secteur public a longtemps fonctionné en vase clos, développant ses propres méthodes et ses propres solutions. Dans les décennies récentes, toutefois, les interactions se sont multipliées avec le privé, du rôle grandissant des cabinets de conseil aux partenariats public-privé. Aujourd'hui, cette collaboration prend une nouvelle dimension, en intégrant d'autres parties prenantes et notamment les usagers. L'émergence de modèles d'innovation ouverte redéfinit les méthodes et l'esprit de l'action publique. L'État se réinvente ainsi comme une plateforme d'innovation.

Des choix publics pris de vitesse par l’innovation technologique

Society June 17th, 2016, Jia Kai / Post-doctorant, Université de Californie à Davis

L’accélération récente des progrès technologiques, soutenue par une innovation commerciale rapide dans un contexte législatif et réglementaire plutôt lent, a donné lieu à des polémiques et même à des conflits sociaux. Une plateforme comme Uber doit-elle se plier aux réglementations des secteurs qu’elle menace? Faut-il limiter l’étendue de la technologie de cryptage d'Apple? Les résultats des moteurs de recherches devraient-ils être affectés par les enchères de mots-clés? Ces questions non seulement posent de grands défis à la sphère publique, mais suscitent aussi d’intenses débats et controverses. Les interactions entre développement technologique, innovation commerciale, lois et les règlements ouvrent sur des contradictions insolubles. Qu'il nous faut pourtant résoudre!

Votée au Parlement Européen le 14 avril dernier, la Directive protégeant les secrets d'affaires contre l'obtention, l'utilisation et la divulgation illicites a suscité de nombreuses critiques. Une lecture attentive du texte permet toutefois de dissiper en grande partie les craintes exprimées. L'objet de la Directive est fondamentalement de protéger les informations qui constituent un avantage concurrentiel sans pour autant faire l'objet de droits de propriété intellectuelle.

La démocratie 2.1, ou comment les mathématiques aident à réinventer la politique

Society September 29th, 2015, Karel Janeček / Mathématicien, entrepreneur et militant anti-corruption

Les mathématiques et les technologies sont de plus en plus utilisées dans les prises de décision. La tendance du moment est même de remplacer la décision humaine par celle d'une machine. Mais il existe aussi des expériences où l'innovation technologique aide à revivifier la décision humaine par excellence, celle de la démocratie. En témoigne le projet Démocratie. 2.1, lancé par le mathématicien tchèque Karel Janeček : une innovation radicale du mode de scrutin, fondée sur quelques intuitions mathématiques simples et appuyée sur la théorie des jeux.

Neutralité du Net: la FCC a-t-elle tranché le débat?

Society March 25th, 2015, WEI Wuhui / Enseignant, Ecole de médias et de design, Shanghai Jiaotong University

Les débats sur la neutralité du Net se réfèrent souvent à de grands principes. Mais dans les faits celle-ci n'a pas grand chose à voir avec la défense de valeurs universelles. Il s'agit simplement d'une série de dispositions destinées à équilibrer les intérêts des fournisseurs d'accès internet et ceux des fournisseurs de contenus. C'est bien le sens de la dernière décision de la U.S. Federal Communications Commission. Cette décision offrira-t-elle vraiment aux fournisseurs de contenus et au public un accès libre et égal à Internet, sans frais?

Souveraineté numérique: la piste industrielle

Society June 30th, 2014, Nicolas Colin & Henri Verdier / Cofondateur et associé, TheFamily & Directeur d'Etalab

La question est posée à l'Europe, mais aussi aux grands pays émergents: comment espérer avoir quelque influence sur la régulation de l'Internet sans une puissance industrielle solide dans le domaine du numérique?

Le principe de précaution est régulièrement invoqué dans les grandes déclarations internationales. Mais sa mise en pratique continue à faire débat: jusqu'où est-elle possible, jusqu'où est-elle souhaitable? Les controverses et l'expérience nous donnent aujourd'hui le recul nécessaire pour affiner une idée un peu abstraite, qui cherche encore sa voie. La France, seul pays avec l'Equateur à l'avoir inscrit dans sa Constitution, fait figure de cas d'école: elle offre plusieurs exemples emblématiques des difficultés à appliquer ce principe controversé.

Corruption dans les marchés publics : une initiative indienne

Society October 10th, 2013, Needamangalam Gopalaswami / Ancien Haut-Commissaire aux élections, Inde

L'Inde a longtemps été marquée par une corruption endémique, et les marchés publics n'en sont pas exempts. Les entreprises en souffrent, soit que des contrats leur échappent, soit qu'elles s'épuisent en procès aux issues douteuses, avec le risque de se faire des ennemis. Un dispositif lancé il y a quelques années commence à changer la donne, avec en outre quelques effets inattendus.

Homo politicus et ses erreurs

Society January 25th, 2012, David E. Lewis / Professeur de science politique à Vanderbilt University

En les observant de près, les politologues ont découvert que les hommes politiques forment une espèce à part, dont l'identité a été forgée au contact de leur environnement naturel. Or l'une des contraintes les plus fortes de cet environnement, c'est la nécessité d'être réélu. Cela les pousse à des erreurs inévitables qui expliquent, en partie, la paralysie des gouvernements lorsqu'ils sont confrontés à des problèmes graves.

Climat, énergie et sécurité: résilience en période d’incertitude

Science and Technology November 29th, 2010, Carol Dumaine / Ancien directeur adjoint de l'Energie et de la Sécurité Environnementale au Ministère de l'Energie des Etats-Unis

Les difficultés d'approvisionnement en énergie et les aléas climatiques soulèvent des questions et présentent des risques en termes de sécurité nationale, risques qui sont aujourd'hui mal formulés et mal compris. Cet article, adapté d'une présentation de Carol Dumaine au 8ème Forum International de la sécurité de Genève, met en lumière ces points délicats et prône la mise en place d'une structure commune sur les enjeux liés à la sécurité, qui permette de mieux faire face aux changements en marche à l'échelle mondiale.

Risques et crises en Terra Incognita

Science and Technology October 11th, 2010, Patrick Lagadec / Directeur de Recherche à l'Ecole Polytechnique

Les dernières décennies ont vu un essor extraordinaire des sciences et techniques de la maîtrise des risques, de la gestion des crises. Et pourtant, un doute s'installe: et si nos références, nos compétences n'étaient plus les bonnes?

Plus les années avancent, plus les statistiques se font pressantes: les plus de 65 ans représenteront en 2050 le quart de la population dans les pays les plus développés, contre 16% aujourd'hui. La montée en puissance des seniors bouscule les sociétés, entreprises et institutions politiques comprises. Après un entretien avec Francis Mer, ancien Ministre de l'économie et des finances de la France, ParisTech Review poursuit son analyse des bouleversements induits par le vieillissement démographique.

Pour gérer le vieillissement, pensons loin et rénovons la démocratie

Society April 14th, 2010, Francis Mer / Ancien ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie

Dans tous les pays développés, l'augmentation de l'espérance de vie - presque un trimestre par an au rythme actuel - conjuguée à la baisse de la fécondité entraîne un vieillissement démographique inéluctable. En 2050, un quart de la population française, par exemple, aura plus de 65 ans, contre 16% aujourd'hui. La décroissance de la part des actifs dans la population représente un défi économique majeur. Francis Mer, ministre de l'Economie et des Finances de la France de 2002 à 2004, analyse les enjeux du vieillissement dans cet entretien à ParisTech Review.

www.parisinnovationreview.com

This content is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License
You are free to share, copy, distribute and transmit this content

Logo creative commons

5 quai Voltaire 75007 Paris, France - Email : contact@parisinnovationreview.com / Landline : +33 1 44 50 32 89